Explorer et partager ses observations nature


Observations opportunistes


Cela veut dire qu'on fait une observation au passage, sans protocole particulier.

Avec le site observation.org et l'application ObsIdentify


Après avoir testé plusieurs systèmes, les bénévoles du Laboratoire Sauvage ont convergé vers ces outils qui rassemblent de nombreux atouts.

Le site et l’application proposent un système de reconnaissance automatique d’images pour aider à l’identification de toutes sortes d’espèces sauvages à partir de photos. Cela fonctionne aussi avec les indices de présence, exemple le terrier pour le blaireau.

Ces outils permettent l’envoi de ses observations sur une base de données internationale, accessible à tous.

Ces données sont très précieuses pour les scientifiques qui étudient l’écologie ou le changement climatique par exemple. C’est uniquement par la participation du plus grand nombre qu’il sera possible de suivre les évolutions de la biodiversité pour permettre de cibler les actions les plus pertinentes.

Les photos et l’identification envoyées peuvent ensuite être validées ou corrigées par des experts. Il peut arriver de recevoir un message d’un expert qui nous demande une précision ou une modification. Il n'est pas toujours possible d'identifier une espèce précisément avec les photos envoyées, mais les informations de présence de familles d'espèces est tout de même intéressante et peut aussi servir à certaines études.

Il n'est pas nécessaire d'avoir un appareil coûteux, mais il y a quelques recommandations pour faire des photos utiles. Voici l'exemple d'un guide proposé pour une application similaire nommée INPN Espèces : Guide photo d'INPN Espèces.
Pour information, le test de l'application INPN Espèces n'a pas été concluant pour nous : seulement par application, pas de site web pour déposer les observations, pas d'outil d'aide à l'identification, nombreux bugs. L'avantage est qu'il y a plus souvent des retours de validation sur INPN Espèces. Nous avons au final préféré regrouper toutes nos observations sur un même outil avec observation.org et ObsIdentify.

Les étapes pour envoyer ses photos :

  • Télécharger l’application ObsIdentify.
  • Créer un compte et se connecter.
  • Activer le GPS et prendre une photo depuis l’application, ou bien prendre une photo avec l’application photo du smartphone, avec l’option de géolocalisation activée dans les paramètres. Depuis l’application, aller chercher ces photos dans la galerie.
  • L’idéal est d’avoir des photos nettes, sans présence de doigts, et de mettre plusieurs photos de différents angles. Pour une plante, faire des différentes parties zoomées : feuille, fleur / graine, tige et plante entière. Pour ajouter plusieurs photos dans l'application, il faut faire « Modifier ». Il est possible d’ajouter jusqu’à 4 photos. Pour aller plus loin, consulter le Guide photo d'INPN Espèces.
  • Recadrer chaque photo pour mettre le sujet bien au centre.
  • Une fois les différentes photos ajoutées, il faut faire « Téléchargez » pour envoyer le tout dans la base de données.
  • Possibilité de créer et rejoindre des groupes sur l’application, de créer des challenges. Pour rejoindre le groupe du Laboratoire Sauvage, il faut ouvrir ce lien depuis un smartphone : https://observation.org/groups/5708/invite/4dc9f001-d0cc-4df2-8b1f-3f7795f4dc93/

  • Toutes ces observations peuvent être aussi envoyées et retrouvées sur le site https://observation.org/ . On peut se connecter avec le même identifiant que l’application.
  • Le site permet d’envoyer une photo qui ne serait pas géolocalisée car il est possible de pointer le lieu à la main sur une carte. Il permet aussi d’envoyer des observations sans photo, par exemple un hérisson qui s’est enfui rapidement et ne nous a pas laissé le temps de le prendre en photo, est une observation précieuse à partager. De même pour les animaux écrasés au bord de la route, c’est une donnée précieuse.
  • Sur le site web, d'autres champs sont accessibles si vous cochez "Détails": ils peuvent être utilisés pour augmenter encore la précision de l'observation renseignée (comportement, stade du cycle de vie, méthode de détection utilisée, remarques, etc.).

N'hésitez pas à nous contacter si besoin.


Tous les êtres vivants sont intéressants

On peut penser qu'il n'est pas forcément intéressant de relever des observations d'espèces communes : moineaux, pissenlits, ... et pourtant ces données méritent aussi d'être partagées.

Les chercheurs qui rassemblent ces données à grande échelle peuvent s'en servir pour étudier les effets du changement climatique, améliorer les outils informatiques de reconnaissance des espèces, et bien d'autres sujets que nous n'imaginons même pas. Grâce aux photos partagées, il est possible pour les experts de revenir dessus et d'aller plus loins dans l'identification de différentes variétés, morphotypes ou autres particularités avec lesquelles il est possible de faire de nouvelles découvertes.
biodiversité donnée