vision

Projet associatif

Au départ, il y a la volonté d'améliorer notre capacité d'adaptation et notre réactivité face aux défis que les populations humaines doivent relever. Cela passe pour nous par une démocratisation de la démarche scientifique, des compétences de recherche d'information, d'analyse, de résolution de problème. Cela passe aussi par des capacités de remise en question et de changement pour prendre en compte les résultats obtenus. Une approche communautaire basée sur les sciences participatives nous semble actuellement un compromis intéressant pour y parvenir. Nous souhaitons montrer l'exemple et permettre à tous d'apprendre en faisant avec nous.

Le projet associatif du Laboratoire Sauvage se décline en 3 axes :

  • Créer des activités professionnelles porteuses d'évolutions positives.

Même pour des passionnés très engagés, nous avons vu qu'il était très difficile de libérer du temps pour des projets de recherche citoyens. Nous pensons que le manque de moyens humains est la principale raison qui bloque ce type de démarche, bien plus que le manque de moyens matériels ou que les préjugés. C'est pour cela que l'association a pour objectif de créer de nouveaux emplois de “chercheurs-animateurs” dans le domaine des sciences participatives.

  • Proposer des activités régulières pour multiplier les impacts.

Les aspects scientifiques peuvent apporter une attractivité et faire vendre certains produits, mais nous souhaitons sortir de la dimension où les citoyens restent des consommateurs. Les activités développées mettent les participants au cœur d'une démarche active, avec l'intention de développer de nouvelles capacités d'agir. Pour cela, nous souhaitons apporter une présence et un accompagnement au quotidien, avec des activités régulières plutôt que ponctuelles, pour apprendre en faisant ensemble. Mutualiser l'entretien de liens sociaux, le loisir, et la réalisation d'activités de recherche. Curiosité et émerveillement nous semblent pour cela des moteurs essentiels. Nous souhaitons développer des manières ludiques de faire des activités complexes.

  • Déployer des méthodes et des outils pour expérimenter et mieux partager les fruits de nos travaux.

Nous voyons que de nombreuses initiatives positives émergent un peu partout. Il nous semble que ces initiatives mériteraient d'être documentées pour capitaliser les savoirs produits. Intégrer une démarche scientifique permettrait aussi d'éviter certains pièges et l'installation de fausses idées. Cela permettrait aussi à d'autres de mieux reproduire l'expérience et un déploiement plus efficace de ce qui a donné les résultats les plus intéressants. Nous souhaitons donc accompagner ces initiatives et développer nous-même des projets pouvant servir d'exemple. Notre intention est de diversifier les modalités de recherche, être force de proposition sur d'autres manières de faire et permettre un déploiement de la démarche de recherche.

Nos objectifs sous forme d'indicateurs chiffrés

  • En 2021 :
    • 10 personnes bénéficiant d'un atelier par semaine,
    • 1 nouveau projet porté par l'association,
    • 2 laboratoires partenaires,
    • 1 comité scientifique,
    • 1 embauche,
    • au moins 5 administrateurs dans le bureau de l'association,
    • 10 bénévoles actifs,
    • 30 adhérents bénéficiant d'activités régulières.

Stratégie

  • Afin de proposer dès maintenant des actions concrètes, l'association développe dans un premier temps des projets qui nécessitent peu de moyens matériels. Les projets “nature” sont une première approche très long terme (plantations d'arbres à croissance lente par exemple) qui ne nécessite pas d'investissement coûteux, qui peut trouver un public rapidement, et qui répond à des besoins essentiels à plein de niveaux différents.

⇒ Pour toucher son public, la première étape pour l'association est de se faire connaître. C'est pour cela que ce site a été réalisé. Un questionnaire vient le compléter pour recueillir les retours des intéressés.

  • Au fil de son développement, l'association pourra porter d'autres types de projets dans des domaines variés et qui peuvent nécessiter plus d'investissement. Il est possible dès maintenant de réfléchir à ces futurs projets que vous aimeriez développer ! Une page dédiée rassemble les idées imaginées par nos membres.
  • Nous souhaitons aussi à terme toucher des territoires lorrains moins privilégiés que ceux autour des grandes villes. Certains de nos membres dans les secteurs de Lunéville et de Briey peuvent déjà être des facilitateurs de cet essaimage.
  • Au Laboratoire Sauvage, nous partageons l'idée que dans nos vies, il est important de diversifier nos activités en donnant plus de place à ce qui nous renforce.
  • Nous souhaitons aussi donner plus de portée aux initiatives positives et inciter à la coexistence de systèmes plus divers. Pour cela, nous pensons qu'il est important d'adopter une posture humble mais audacieuse et d'embrasser la complexité. C'est pour mieux évoluer au sein de cette complexité que nous nous tournons vers la démarche scientifique comme méthodologie centrale.
  • Nous pensons qu'il est possible à chacun de nous d'adopter une posture de chercheur et d'apporter une contribution significative tout en traitant les problèmes qui nous intéressent et qui nous concernent.
  • Nous souhaitons valoriser la contribution de ceux qui ne sont pas experts, pas “du métier” ou qui ont un parcours atypique, mais qui portent un intérêt fort sur un sujet. Nous souhaitons fournir à ces personnes les outils et le cadre leur permettant d'exprimer leur potentiel.
  • Nous souhaitons agir de manière complémentaire avec les structures existantes et non en opposition. Nous partons du postulat que chacun fait de son mieux avec les éléments qu'il a. A nous donc de partager de nouveaux éléments pour faire évoluer les choses.
  • Pour concilier les valeurs et les buts portés par l'association, il nous semble essentiel d'avoir une vision de long terme, d'accepter des temps longs pour certains processus. C'est le compromis qui nous semble nécessaire pour pouvoir développer des activités de manière responsable, aboutissant à des résultats d'une qualité suffisante avec un impact globalement positif. Nous adhérons au message proposé par le manifeste slow science.
  • Nous soutenons une recherche orientée vers des solutions intensives en connaissances mais diluées en capital. Nous pensons qu'il est possible de faire de la recherche aboutissant à des découvertes éclairantes et pertinentes sans céder à la surenchère technologique.
  • Notre croyons que les sciences participatives peuvent répondre à de grands enjeux par l'émancipation et l'autonomisation. Dépendre d'un nombre très restreint d'acteurs pour des éléments essentiels à notre survie nous semble trop fragilisant. Nous souhaitons contribuer à la diversification des capacités des acteurs de nos territoires.
  • Nous adhérons au message partagé par le manifeste réalisé par l'association Sciences Citoyennes : Pour une recherche scientifique responsable. Les points ci-dessous reprennent directement certains extraits :
    • Nous souhaitons faire que la science soit partie prenante d’une société durable et de bien-être.
    • Nous nous revendiquons partie prenante de la transition écologique et sociale. (Le Laboratoire Sauvage fait partie d'une Société Coopérative d'Intérêt Collectif nommée Kèpos qui nous accompagne dans cette démarche.)
    • Nous incitons au respect d'une plus grande rigueur méthodologique, à la démocratisation et à la transparence des choix et des pratiques, à la participation et co-construction des connaissances. Pour nous aider dans ces démarches, nous nous appuyons sur des supports pédagogiques accessibles à tous telles que les MOOC "Recherche reproductible : principes méthodologiques pour une science transparente" et Intégrité scientifique dans les métiers de la recherche.
    • Nous souhaitons permettre une élaboration démocratique des objectifs généraux, des priorités thématiques et du budget de la politique de recherche et d’innovation de l'association.
    • Nous participons au développement de la recherche participative – au sens de co-construction de connaissances dans le cadre de collectifs porteurs d’une variété de savoirs et compétences, incluant des chercheurs et d’autres professionnels et acteurs de la société civile.
    • Nous sommes ouverts aux spécialistes de domaines différents (dont les sciences humaines et sociales) et pouvant tenir des positions différentes, avec des exigences de rigueur des procédures et de non captation par les acteurs dominants.
    • Nous incitons les chercheurs à mettre à profit leur réflexivité critique, leur capacité à discerner le sens politique des innovations technoscientifiques et les mécanismes de domination à l’œuvre. Nous reconnaissons leur rôle voire leur devoir de lanceurs d’alerte.
    • Nous soutenons une recherche-développement dont la principale priorité est la mise en place de filières de production et de distribution durables.

Éco-responsabilité

  • Pour répondre à nos besoins les plus basiques tels que nous déplacer, nous aurons recours en priorité aux mobilités douces (marche, vélo, transport en commun et partagés). Nous encourageons et faciliterons donc l'utilisation des ces moyens de déplacement à nos contributeurs et participants.
  • Pour nos besoins en salles et en matériel, nous privilégions la récupération et le réemploi. Nous soutenons les initiatives telles que le défi "Rien de neuf".
  • Pour la réalisation d'expérience nécessitant des réactifs, chaque produit sera étudié pour être le moins toxique possible et pour générer le moins de gâchis possible pour remplir sa fonction. La récupération de réactifs considérés périmés par les laboratoires sera aussi envisagée.
  • Le matériel réutilisable est privilégié plutôt que le matériel jetable, même si cela implique plus de contraintes (lavage, stockage, poids, risque de casse, coût).
  • Nous privilégions les outils numériques pour communiquer avec les autres territoires afin d'éviter les déplacements et de prendre l'avion.
  • Nous soutenons la démarche exposée dans le manifeste “Pledge for sustainable research in theoretical computer science”.

Responsabilité numérique

  • Nous soutenons la communauté d'acteurs du libre et de l'open source, dont la philosophie rejoint la notre. Nous nous attachons à user des outils numériques de manière responsable en privilégiant le recours à des logiciels libres et à des formats ouverts.
    • Les solutions libres sont documentées et permettent un partage et une réappropriation des outils par tous. Ils évitent la dépendance à une nombre très réduits d'acteurs dominants (les GAFAM).
    • Les outils libres sont plus respectueux de la vie privée des utilisateurs.
    • Ils sont moins consommateurs de ressources. Cela vient en partie du fait que les données privées des utilisateurs ne sont pas récupérées, stockées dans des serveurs et analysées à des fins marketing.

Qui décide ? Qui finance ?

Dans l'esprit du modèle économique que nous souhaitons développer, l'activité de recherche participative trouve son financement du fait qu'elle répond aussi directement à des besoins présents sur son territoire. Cela permet de mutualiser en une même activité :

  • la contribution au développement de nouvelles connaissances
  • le développement de compétences chez le public cible
  • la sensibilisation, l'éducation populaire
  • la réponse à certains besoins de services non pourvus

Cela amène à un système où le chercheur-animateur est de manière structurelle en lien direct avec son territoire et les citoyens. Il se doit d'être à l'écoute des demandes des citoyens et de rendre la recherche accessible pour être financé. D'un autre côté, un programme réussi bénéficiera du soutien et de la contribution des citoyens et structures partenaires qui pourront faire prendre une toute autre dimension au projet.

Voici plus précisément les sources de financements que l'association envisage :

  • Des particuliers payant pour les ateliers pour bénéficier d'une activité de loisir régulière. (Ateliers)
  • Des subventions publiques soutenant l'éducation populaire, les sciences participatives, la culture scientifique.
  • Du soutien de laboratoires bénéficiant de visibilité et de contributions régulières à leur projet de recherche participative grâce aux activités de l'association.
  • De l'Université de Lorraine qui pourrait être intéressée de bénéficier d'un acteur supplémentaire pour faire des liens avec des citoyens et des structures extérieures.
  • Des laboratoires de recherche payant des interventions, des formations et accompagnements pour inclure une dimension participative dans leurs recherches et bénéficier de l'accès à de nouveaux financement et à la contribution des citoyens.
  • Des structures déléguant certaines tâches à l'association pour bénéficier de savoirs spécifiques des membres de l'association.
  • Des associations, entreprises et collectivités souhaitant bénéficier de l'accompagnement de l'association, déployer une démarche scientifique pour leur activité tout en développant les compétences du personnel inclus dans le projet, ou en incluant des citoyens extérieurs à leur structure.
  • Des structures souhaitant bénéficier d'animations sur les sciences et la recherche participatives.
  • En partenariat avec des laboratoires académiques, des instituts et fondations : des financements issus d'appels à projets de recherche.
  • Des dons et financements participatifs (Adhérer et nous soutenir)
  • De la vente occasionnelle de certaines réalisations, de graines, de plants, de produits dérivés utiles,
  • De collectes de fonds lors d'événements ponctuels.

A titre indicatif, nous tenterons d'obtenir au cours de l'année 2021 :

  • 1 salle mise à disposition gracieusement,
  • 500 € de soutien de la part de laboratoires, d'instituts ou d'Universités,
  • 500 € de collecte de fonds (ventes diverses),
  • 1000 € de dons,
  • 2000 € de contribution par les particuliers pour les ateliers,
  • 2500 € de prestations d'animations demandées par des structures,
  • 10 000 € en répondant à des appels à projets
  • 10 000 € d'une subvention telle que celle soutenant l'emploi associatif dans le Grand Est.

Pour les années suivantes, la part de subvention pourrait être réduite en parallèle d'une augmentation de la part accompagnement, formation et prestation.

Ces chiffres ne sont qu'une estimation proposée comme base de réflexion et d'action.

* Les statuts sont accessibles avec le lien suivant : Statuts. Ces statuts ne sont pas figés et peuvent évoluer.

Le choix des mots

Pourquoi le nom Laboratoire Sauvage ? Pourquoi le slogan “Pour mieux comprendre notre Nature” ? Pourquoi la dénomination “chercheur-animateur” ? Rendez-vous sur la page dédiée au choix des mots.

  • vision.txt
  • Dernière modification: 2021/07/05 14:45
  • par laurie